2 de 2 : Quelques réflexions sur le TransMilenio, le SRB de Bogota

Ce texte est le deuxième de deux textes sur l’utilisation du SRB de Bogota. Merci au concours des Offices jeunesse internationaux du Québec.

Un usager des transports collectifs souhaite avant tout se rendre du point A au point B de façon efficace. Dans le TransMilenio à Bogota, j’avoue avoir pris un certain plaisir en dépassant à toute vitesse des centaines d’automobiles immobilisées dans la congestion. Ce SRB permet aujourd’hui à un usager de traverser la ville en 55 minutes, moins de la moitié du temps autrefois consacré. On s’imagine vite les nombreuses tonnes de GES que les transports en commun permettent d’éviter dans cette grande métropole ! En fait, c’est le premier projet de transport à avoir été approuvé par l’ONU dans le cadre de son mécanisme de développement propre. Bogota engrange donc des revenus en vendant des crédits de carbone aux pays qui n’atteignent pas leurs objectifs de réduction d’émission de GES.

Tout n’est pas rose toutefois. En fait, le niveau de satisfaction de la population a chuté drastiquement depuis l’entrée en service du TransMilenio. Il est tellement populaire aux heures de pointe que le niveau de confort s’est beaucoup détérioré. Il faut dire qu’au cours des dernières années, le système a souffert de sous-financement. C’est que les administrations municipales ne s’entendaient pas sur les priorités à adopter concernant les transports collectifs. Difficile pour un Montréalais de s’en surprendre! Bref, il est urgent de réinvestir dans le réseau.

bog

Certes, les SRB requièrent des voies routières assez larges, pas toujours invitantes pour les piétons, mais le maire actuel défend bec et ongles l’amélioration du réseau existant au lieu du développement d’un métro ou d’un tramway. Peñalosa avance même que le TransMilenio était la seule option  économiquement viable permettant de développer rapidement un système qui couvre l’ensemble de la ville. Le SRB y a été mis en opération en seulement trois ans ! Selon le maire, les coûts seraient tellement plus bas (pour déplacer un nombre équivalent de personnes) que les économies ont permis d’agrandir significativement les réseaux de pistes cyclables et de parcs dans la ville.

og3

Il est vrai que les cyclistes sont nombreux. Avant mon départ, j’avais même lu des comparaisons entre Bogota et Copenhague. Bien que ce parallèle me semble exagéré, l’intermodalité est clairement au cœur de la vision du TransMilenio, comme en témoignent les stationnements sécuritaires pour vélos accessibles dans plusieurs stations.

 

Il ne fait pas de doute que la construction d’un SRB aura été un projet urbanistique plus emballant que la construction d’un réseau d’autoroutes surélevées qui était envisagée à la fin des années 1990. En fait, le TransMilenio découle d’une vision ambitieuse du développement urbain. Peñalosa parle d’un « symbole de la démocratie », mettant la mobilité durable au service de l’égalité des chances.

bog2

De mon côté, une promenade en transport collectif aura certainement été un moyen agréable de découvrir cette belle capitale latino-américaine entourée d’une impressionnante chaîne de montagne. Bien sûr, un SRB n’a pas le charme d’un tramway, mais reste que les Montréalais découvriront peut-être bientôt un moyen de déplacement efficace qui viendra s’ajouter à leur cocktail transport. Quand un SRB est bien conçu et que l’on investit dans de la qualité, les citoyens l’adoptent.

 

Je lisais récemment un commentateur qui affirmait que des bus rapides, ça n’existe pas. Espérons que l’avenir lui prouvera le contraire!

par Samuel Pagé-Plouffe

bog4

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s